Accueil | Economie | Fit4Start : ces start-up luxembourgeoises qui gagnent

Fit4Start : ces start-up luxembourgeoises qui gagnent


Francine Closener, secrétaire d'État à l'Économie, et les fondateurs
de Sport50 et Houser. (photo Isabella Finzi)
Francine Closener, secrétaire d'État à l'Économie, et les fondateurs de Sport50 et Houser. (photo Isabella Finzi)

Le programme Fit4Start, qui vient en aide aux start-up, a récompensé ce mercredi ses deux premiers lauréats avant de présenter les cinq prochaines start-up qui bénéficieront du soutien de l’initiative du ministère de l’Économie, en collaboration avec Luxinnovation et le Technoport.

Lancé en octobre dernier, l’initiative Fit4Start, un programme imaginé par le ministère de l’Économie, en partenariat avec l’agence Luxinnovation et en collaboration avec l’incubateur Technoport, a présenté mercredi les deux premières start-up ayant bénéficié du programme d’aide afin d’améliorer les conditions de démarrage pour les jeunes entreprises innovantes relevant du secteur des TIC (Technologie de l’information et des communications).

Après quatre mois de coaching, d’accompagnement, de conseil auprès de professionnels et de retour d’expérience, deux start-up, Sport50 et Houser, ont réussi le programme Fit4Start, qui a permis à ces deux start-up de réaliser des prototypes fonctionnels de leurs produits, de les valider auprès de clients et d’attirer ainsi plus facilement des investisseurs.

Concrètement, de par leur créativité, leur innovation et leur persévérance dans un secteur qui connaît un grand nombre d’échecs dès le démarrage de l’aventure, les fondateurs de Sport50 (fr.sport50.com) et Houser (www.houser.lu) vont donc pouvoir se lancer sur le marché et tenter de se développer au Luxembourg et à l’international.

Pour les aider et pour les récompenser d’avoir réussi le programme Fit4Start, ces deux start-up vont pouvoir bénéficier d’un soutien financier de 100 000 euros (à condition de lever 50 000 euros de fonds propre). En somme, un bien joli pactole pour se lancer et réussir une phase importante du développement d’une jeune entreprise : voler de ses propres ailes.

Jeremy Zabatta

Vidéo explicative de Sport50 :

Vidéo explicative de Houser :

Cinq nouvelles start-up

Le but final est double pour le ministère de l’Économie : montrer que le Luxembourg peut et sait accompagner les personnes aux idées innovantes tout en créant un environnement adapté à la création d’entreprises 2.0. afin de faire du Luxembourg un pays attrayant tant du point de vue de l’innovation que de celui de l’économie au sens global du terme.

Aussitôt après avoir poussé du nid les deux jeunes start-up, Sport50 et Houser, Fit4Start a accueilli en son sein cinq nouveaux projets prometteurs qui, à leur tour, vont devoir faire leurs preuves auprès du jury de l’initiative mais aussi réussir à suivre le programme de Fit4Start pendant quatre mois afin de rendre viable leurs projets.

Très brièvement, voici les cinq nouvelles start-up qui connaîtront peut-être un jour un destin comme Instagram ou WhatsApp…

KLAP

Le concept est simple, Klap transforme nos photos en films aussi simplement que l’on poste du contenu sur internet. Cette jeune start-up propose déjà de monter des films avec les images tournées en GoPro (www.getklap.com). Sa chaîne Youtube ici.

CONNECTED ROPE

Moins grand public, mais très original, Connected Rope (corde connectée en français) a pour but de rester connecté en temps réel avec son bateau. L’objectif étant de pouvoir surveiller son bateau à distance et de ne plus être inquiet en cas d’intempéries, un peu à l’image d’un babyphone dans la chambre d’un enfant.

VISUAL SCAFFOLDING

Cette start-up permet de réconcilier les développeurs d’applications mobiles et les designers, qui ont des visions différentes. Le but étant de faciliter le travail des développeurs et des designers qui, au final, ont le même objectif, la création d’une application (www.visualscaffolding.io).

EVVOS

Conçoit, construit et relie les appareils sans fil à piles. Le but étant de proposer une large gamme de capteurs pouvant être connectés à des produits modulaires (www.evvos.com).

NOMOKO

Une start-up venant de Suisse dont le but est de développer la plus haute résolution avec une caméra et un logiciel pour créer des modèles 3D du monde, qui au final donnera une qualité de modélisation numérique impossible à distinguer de la réalité (www.nomoko.camera).

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter, diffusée tous les soirs par mail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Abonnez-vous
Click Me
Le Quotidien