Accueil | France | Benzema change d’avocat et choisit la star Eric Dupond-Moretti

Benzema change d’avocat et choisit la star Eric Dupond-Moretti


L'avocat Eric Dupond-Moretti au téléphone lors d'un procès en cour d'assises, le 19 janvier 2016 à Paris. (Photo : AFP)
L'avocat Eric Dupond-Moretti au téléphone lors d'un procès en cour d'assises, le 19 janvier 2016 à Paris. (Photo : AFP)

L’attaquant Karim Benzema, mis en examen dans l’affaire de la sex-tape, a changé d’avocat et est désormais défendu par la star du barreau Eric Dupond-Moretti, qui a appelé samedi à respecter sa présomption d’innocence.

«J’ai été très choqué par les déclarations du Premier ministre», a déclaré l’avocat au journal L’Equipe, alors que Manuel Valls a estimé que «les conditions ne sont pas réunies» pour un retour de Benzema en équipe de France.

«J’ai défendu (Nikola) Karabatic, et je vous ferai remarquer que Karabatic, mis en examen (dans l’affaire des paris suspects autour d’un match de handball, ndlr), a été sélectionné, fort heureusement pour le sport et l’équipe de France», a tonné le célèbre avocat, parfois surnommé «Acquitator» par les journalistes.

Dans l’affaire du chantage à la sex-tape dont a été victime un autre Bleu, Mathieu Valbuena, Benzema est mis en examen pour «complicité de tentative de chantage» et «participation à une association de malfaiteurs». Mais la justice a levé le 11 mars son contrôle judiciaire, ce qui lui permet de côtoyer de nouveau Valbuena et ouvre la voie à son retour en équipe de France. Par ailleurs, Libération a fait sa Une vendredi sur Benzema en révélant qu’il avait été entendu dans le cadre d’une autre enquête, visant une société dont il est actionnaire.

Cette audition libre a eu lieu dans le cadre d’une information judiciaire ouverte en septembre pour blanchiment en bande organisée, confiée au juge financier Renaud van Ruymbeke. «A ce stade, aucune mise en cause de Karim Benzema n’est envisagée», a affirmé une source judiciaire. «Rien, absolument rien n’est reproché à mon client (dans cette autre affaire, ndlr). Il est témoin!», a souligné Me Dupond-Moretti, déplorant que Benzema soit le «seul témoin qui fait l’objet de la Une d’un grand journal avec une photo qui ressemble à une photo anthropométrique».

Alain Jakubowicz, qui défendait jusque-là Benzema aux côtés de Me Sylvain Cormier, a twitté vendredi: «Je ne suis plus à compter de ce jour l’avocat de Karim Benzema. Je lui souhaite bonne chance». Dupond-Moretti, 54 ans, est l’un des avocats les plus connus du grand public, depuis l’affaire d’Outreau. Il a notamment défendu Yvan Colonna (condamné pour l’assassinat du préfet de Corse Claude Erignac), le trader Jérôme Kerviel, l’ancien conseiller de l’Elysée Henri Guaino ou Bernard Tapie.

Il a également été l’avocat de l’ancien joueur de Valenciennes Jacques Glassmann, qui avait révélé l’affaire de corruption VA-OM.

Le Quotidien/AFP

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter, diffusée tous les soirs par mail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Abonnez-vous
Click Me
Le Quotidien