Home | Les Sports | «Je vais essayer de faire au mieux»

«Je vais essayer de faire au mieux»

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image
Ce soir, à Luxembourg, Frank Schleck risque de souffrir. Mais il veut faire honneur au public (Photo: Julien Garroy)

En marge de la remise du maillot jaune à son frère Andy, Frank est revenu sur sa situation personnelle à la veille de participer au Tour de Luxembourg.


Le champion national espère pouvoir reprendre la compétition sans problème, ce qui est loin d'être assuré. Mais, selon lui, il devrait être totalement rétabli pour le Tour de Suisse et le Tour de France. Il se dit notamment très confiant d'être au départ de la Grande Boucle, fin juin.


De notre journaliste
Denis Bastien      





Il s'est glissé dans l'assistance aux côtés de son épouse Martine et de Leea, leur fille. Plus tard, à l'issue de la cérémonie protocolaire, il a rejoint Andy sur le podium pour la séance photos. Puis il était temps de faire le point. Une chose est sûre, alors qu'il disputera ce soir le prologue du Tour de Luxembourg, il n'est pas encore rétabli. Son épaule le fait toujours souffrir.


Frank, comment vous sentez-vous avant de prendre le départ du Tour de Luxembourg?

Frank Schleck : Ce n'est pas encore ça. L'épaule n'est pas encore remise. J'ai pu rouler une première fois mais je suis retourné à la maison après une heure. Lundi, j'ai réussi à faire trois heures (NDLR : il est reparti à l'entraînement, hier après-midi). Mais je n'étais pas super. C'est mieux qu'au lendemain de mon abandon, mais ce n'est pas bien encore. Je pense que vais avoir mal encore. Mais je vais essayer, il faut voir comment ça se passe dans la course.

Et si cela ne se passe pas bien, irez-vous au Tour de Suisse?


Comme vous le savez, je suis flexible (rires). Pour le moment, je dois être aligné sur le Tour de Suisse. Après, on ne sait pas. Mais je suis très confiant pour le Tour de France. Quand même...

Mentalement, cette période est-elle difficile à vivre?

Cela dépend de chacun d'entre nous. On peut prendre les choses comme on veut, à la légère ou non, selon sa vision des choses. Moi, ce que j'avais à communiquer, je l'ai communiqué. On en a parlé, je reste avec ça. Si on reprend mon abandon, je l'ai dit à plusieurs médias. Il faut réunir tous les faits ensemble. Pour savoir si c'était planifié ou non. Je ne vais pas me répéter. Oui j'avais un problème à l'épaule et, justement, je ne suis pas très confiant pour le Tour de Luxembourg.

Justement, cela ne serait-il pas mieux de faire l'impasse et de régler le problème avant le Tour de Suisse?


La question est légitime. C'est un choix. Je sais aussi que nous avons une certaine responsabilité au Luxembourg. Beaucoup de gens sont derrière nous. Il faut être clair. Les gens nous supportent. On a des sponsors. Redonner quelque chose aux gens, ici au Luxembourg, c'est aussi une responsabilité à prendre. Je l'assume. Après si j'ai mal, on verra. Personne ne peut se mettre dans mon corps et ressentir la souffrance que j'ai. Je vais essayer de faire au mieux. Je ne cache pas que je risque de souffrir dans le prologue. Déjà un prologue normal, ce n'est pas évident. Mais le prologue en ville avec la montée sur pavés, cela nous oblige à tirer sur les bras, ce ne sera pas facile.

Ajouter à: Facebook | Twitter | Add to your del.icio.us | Digg this story

Subscribe to comments feed Commentaires (0 posté):

total: | Affiché:

Postez votre commentaire comment

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:......

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Sondage: Superjhemp
Lucien Czuga, le scénariste de Superjhemp, aimerait avoir l'avis de ses lecteurs sur l'arrêt possible de la série. "Est-ce que ça vous ferait de la peine si Superjhemp s'arrêtait ?".