Home | Multimedia | Un moteur de recherche 2.0

Un moteur de recherche 2.0

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image
«Depuis des années, on se focalise sur le stockage de documents... pas sur les moyens de les retrouver», déplore Frank Poireau (ici à droite, à côté de Xavier Vanneste, au centre, et de David Kiener) (Photo: Hervé Montaigu)

Trouver rapidement l'information recherchée, où qu'elle soit : le créneau d'ICT7 Luxembourg a de l'avenir...

Pour les entreprises qui n'ont pas de temps à perdre, ICT7 propose un moteur de recherche unifié : ce fin limier est capable de trouver en un clin d'œil le bon mail, fichier vidéo, texte ou autre, en fonction de l'utilisateur.

De notre journaliste
Romain Van Dyck    





Une question sans réponse? Ouvrez votre PC, tapotez votre tablette, interrogez votre smartphone, tweetez, surfez, et un déluge d'informations vous abreuve. À l'ère de l'homme connecté, l'information est partout.

Mais le progrès ne nous simplifie pas toujours la vie. À mesure que les sources d'information se multiplient, l'information, la bonne, devient plus difficile à débusquer. Et cette quête est chronophage. «On passe en moyenne 2h30 par jour à chercher des informations, à cause du volume d'informations et de la complexité de la recherche», constate Frank Poireau, business development manager d'ICT7 Luxembourg.

On pense évidemment aux moteurs de recherche, qui épluchent le web, nos mails, l'intranet des entreprises... Mais ces moteurs ne livrent qu'une information brute; ils ne connaissent pas nos centres d'intérêts, nos profils. «Si j'écris IT, le moteur de recherche ne va pas deviner que je parle de l'abréviation d'Information Technology (technologies de l'information)», ajoute-t-il. En effet, IT pourrait aussi vouloir dire importation temporaire, intervalle de tolérance ou infanterie territoriale!

D'où le besoin, croissant, de perfectionner le système, de le personnaliser. Frank Poireau donne un exemple concret, vécu dans une imprimerie : «Un client demandait où en était sa commande envoyée il y a trois semaines. Trois personnes de l'imprimerie ont alors passé plusieurs heures à rechercher le document, dans les boîtes e-mail des personnes en contact avec le client, puis dans celles des chargés de production, en réinstaurant les fastidieuses copies de sauvegarde des journées proches de la journée de l'envoi.» Et on en passe…

Or, «avec un moteur de recherche unifié, cette recherche aurait pris seulement quelques secondes», assure-t-il.

C'est la solution proposée par ICT7 : un centre de recherche unique, capable de fouiller toutes les applications utiles, pour trouver l'information exacte recherchée, mais aussi tous les concepts approchant, en fonction de l'utilisateur.

«La recherche 2.0, ça veut dire plus de simplicité, plus d'intimité. Dans une entreprise, actuellement, on fait une recherche par application : on va dans la boîte mail pour chercher un mail, dans le répertoire partagé pour un document de travail, etc.Avec un moteur de recherche unifié, on a des connecteurs vers ces différentes sources, ce qui permet de trouver la bonne information, où qu'elle soit», explique David Kiener, general manager d'ICT7 Luxembourg.

Et pour que ce moteur de recherche 2.0 soit vraiment efficace, donc personnalisé, l'utilisateur peut ajouter des sources d'information, des filtres et des préférences. «Le moteur va devenir plus performant à mesure que l'utilisateur s'en sert, car il va retenir ses préférences, associer telle abréviation à tel concept, etc. On va se calquer sur la culture d'entreprise», ajoute Xavier Vanneste, le directeur technique d'ICT7 Luxembourg.

«À la différence des moteurs de recherche sur internet, où les premières informations qui apparaissent sont les informations les plus référencées et commerciales, notre critère de recherche est la pertinence : même si le document n'a été créé que la veille et ouvert que deux fois, il arrivera en tête des recherches si c'est le bon document», explique Frank Poireau.


«Améliorer jusqu'à 5% le résultat net»

Ce centre de recherche peut traiter plus de 400 formats de fichiers de documents (y compris les fichiers multimédias et les informations circulant dans les réseaux sociaux), et peut être rendu accessible partout, à tout moment.

Le système est bien entendu sécurisé : «Les documents personnels, privés, sont invisibles pour les autres utilisateurs.Tout est paramétrable.»

Les clients d'ICT7? «Principalement les organismes de moyenne et grande taille. On travaille par exemple avec des institutions européennes au Luxembourg, ou encore l'OCDE, Total ou L'Oréal en France. Mais on peut également traiter avec des sociétés qui brassent beaucoup d'informations, par exemple les cabinets d'avocats.»

ICT7 Luxembourg n'a focalisé ses activités sur ce moteur de recherche que depuis 2010. «Il est encore difficile de chiffrer un retour sur investissement des projets que nous réalisons car tout dépend d'"où on part", mais on estime que l'on peut améliorer le résultat net d'une entreprise jusqu'à 5% grâce au gain de temps réalisé», avance Frank Poireau.

À noter que cette société, implantée au Luxembourg depuis 2007, emploie une quinzaine de personnes. Elle est en expansion et recrute actuellement.

www.ict7.com

Ajouter à: Facebook | Twitter | Add to your del.icio.us | Digg this story

Subscribe to comments feed Commentaires (0 posté):

total: | Affiché:

Postez votre commentaire comment

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:......

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet