Accueil | Gastronomie | Inspiré par sa grand-mère, Thomas Murer se qualifie [+ recettes]

Inspiré par sa grand-mère, Thomas Murer se qualifie [+ recettes]


thomas2

Le second de cuisine du restaurant La Mirabelle, à Luxembourg, s’est qualifié lundi soir pour la 6e semaine du concours Top Chef de M6, même s’il a dû passer par l’épreuve de la « dernière chance ».

Pour ce 5e épisode, Thomas Murer a tremblé mais n’a pas failli. Invité à revisiter le classique « maquereau au vin blanc » lors de la première épreuve, l’Alsacien résidant au Grand-Duché a échoué à battre le chef Philippe Etchebest, qui avait revêtu le tablier de concurrent.

thomas

Peu inspiré de son propre aveu, trop « freestyle » selon le chef-coach Michel Sarran, le cuisinier de La Mirabelle a livré une assiette « trop fouillis » (Thomas livre sa recette ici), avec par exemple l’ajout inutile de champignons, d’après le verdict du chef Yves Camdeborde, l’un des champions de la bistronomie française et goûteur du soir. Celui-ci a préféré l’interprétation plus épurée du MOF Etchebest, qui a su transmettre le vrai goût du maquereau au vin blanc.

maquereau

Lire aussi : Thomas Murer, un «Luxembourgeois» à Top Chef 2016

 

Envoyé en épreuve de la « dernière chance », Thomas Murer a parfaitement redressé la barre. Devant choisir parmi les associations potiron-agrumes, betterave-fruits rouges ou fenouil-chèvre, le jeune cuisinier de 27 ans a choisi la première et s’est inspiré de sa grand-mère pour réaliser une tarte aux speculoos avec une bavaroise potiron aux agrumes (sa recette ici).

potiron

Lire aussi : Le talent de Thomas Murer dans un menu Top Chef

 

Tremblant dans ses gestes mais décidé à « tout donner », Thomas a séduit les chefs qui lui ont décerné leur second « coup de cœur », après son œuf croustillant lors de sa première « dernière chance ».

« Il a pas chômé. Belle texture », même si « la courge est dominée par l’agrume ». « Il y a du travail, et c’est ça que j’attends dans une dernière chance », a estimé le chef doublement étoilé Jean-François Piège.

Thomas Murer gagne ainsi son ticket pour la 6e semaine du concours, contrairement à Pierre Meneau qui quitte l’aventure notamment pour avoir mis du colorant dans sa gelée au fenouil. Seize au départ, ils ne sont désormais plus que neuf candidats encore en lice.

Le Quotidien / S.A.

Lire aussi : Thomas Murer (Top Chef) : « Je veux être un cuisinier différent »

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter, diffusée tous les soirs par mail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Le Quotidien